Assainissement

La Communauté de Communes du Pays de Sierentz a la compétence assainissement et à ce titre gère le transport et le traitement des eaux usées qui son acheminées jusqu’à la station d’épuration située sur Sierentz. Ce sont les communes ou syndicats qui gèrent la collecte, c’est-à-dire le raccordement aux particuliers. Pour toute question ou en cas de problème, il convient de s'adresser à votre commune ou au syndicat en charge de la collecte des eaux usées.

La station d’épuration à Sierentz est alimentée par les effluents des réseaux unitaires des trois syndicats et les communes suivants :

  • Syndicat Intercommunal d’Assainissement de Dietwiller comprenant les communes de Bruebach, Dietwiller, Landser, Schlierbach, Steinbrunn-le-Bas et Steinbrunn-le-Haut.
  • Ancien Syndicat Intercommunal d’Assainissement du Canton de Sierentz comprenant les communes de Geispitzen, Uffheim et Sierentz (le syndicat d'assainissement du canton de Sierentz a été dissous le 1er avril 2014).
  • Syndicat Intercommunal d’Assainissement du Muehlgraben comprenant les communes de Brinckheim, Helfrantzkirch et Stetten.
  • Syndicat Intercommunal d’Assainissement du Gutzwiller, depuis octobre 2008, comprenant les communes de Koetzingue, Magstatt-le-Bas, Rantzwiller et Waltenheim.


Fonctionnement de la station d’épuration

La population desservie par les réseaux est de plus de 15 000 habitants.

Les débits arrivant à la station d’épuration sont mesurés en continu dans le cadre de l’autocontrôle. Pour l’année 2014, le volume total traité est de 2 057 891 m3.

A la station d’épuration, on retire d’abord des eaux usées les morceaux de bois et de plastiques avec un dégrilleur, puis les sables, la terre et les graviers. Les graisses qui flottent sont aussi récupérées.

Puis, dans un bassin brassé pour aérer l’eau, des micro-organismes naturels digèrent la matière organique dissoute dans l’eau sale. La pollution biodégradable est donc leur nourriture.

L’eau propre décantée est rejetée dans le Grand Canal d’Alsace.

Dans un autre bassin, les micro-organismes morts tombent au fond. On aspire alors ces micro-organismes : ce sont les boues, le déchet organique issu de l’épuration de l’eau. Ces boues sont ensuite pressées pour évacuer l’eau qu’elles contiennent, puis sont placées dans une serre de séchage solaire pour être épandues dans les champs...


Production et destination des boues

Le traitement des eaux usées par voie biologique entraine la production de boues. Celles produites par la station à Sierentz sont envoyés dans un filtre presse puis séchés sous serres et valorisé en filière agricole.

En 2014, 1 258 tonnes des boues brutes produites ont été déshydratées par séchage solaire. Le volume annuel de production correspond à 288 tonnes de matières sèches.

Les boues séchées sont épandues sur des parcelles agricoles dans le cadre du plan prévisionnel d’épandage. Les boues épandues font l’objet de contrôles réglementaires avant épandage, et les parcelles d’épandage font l’objet d’un suivi agronomique.

Le Plan d’épandage est contrôlé par les services de police de l’eau.
En cas de non conformité sur les boues, le lot est transféré dans la filière d'incinération.

boues séchées sous serre